Appel à contribution : Études romanes en mouvement

Appel à contribution : Études romanes en mouvement

Colloque international Ve

Études romanes en mouvement

Les 1er et 2octobre 2021

 

« Dans Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur d’Edgar Morin (Unesco 1999) nous lisons : « L’éducation du futur devra être un enseignement premier et universel portant sur la condition humaine… Interroger notre condition humaine, c’est donc interroger en premier notre situation dans le monde. Un afflux de connaissances, à la fin du XXe siècle, permet d’éclairer de façon tout à fait nouvelle la situation de l’être humain dans l’univers. Les progrès concomitants de la cosmologie, des sciences de la Terre, de l’écologie, de la biologie, de la préhistoire dans les années 60-70 ont modifié les idées sur l’univers, la Terre, la Vie et l’Homme lui-même. Mais ces apports sont encore disjoints. … Les sciences humaines sont elles- mêmes morcelées et compartimentées. Ainsi, la complexité humaine devient-elle invisible et l’homme s’évanouit « comme une trace sur le sable ». Aussi, le nouveau savoir, faute d’être relié, n’est ni assimilé, ni intégré. Il y a paradoxalement aggravation de l’ignorance du tout, alors qu’il y a progression de la connaissance des parties. D’où la nécessité, pour l’éducation du futur, d’un grand remembrement des connaissances issues des sciences naturelles afin de situer la condition humaine dans le monde, de celles issues des sciences humaines pour éclairer les multidimensionnalités et complexités humaines, et la nécessité d’y intégrer l’apport inestimable des humanités, non seulement philosophie et histoire, mais aussi littérature, poésie, arts… » (p. 20).

Dans cette optique, l’avenir des humanités s’avère préoccupant malgré l’évidence de leur rôle irremplaçable dans l’éducation ainsi que dans les recherches. La discussion en devient urgente. Les cultures, les pays, les régions sont en mouvement. Il ne serait pas sans intérêt de revisiter la problématique des rapports et des parallèles historiques, sociétaux et culturels entre les pays romans et ceux de l’Europe centrale et orientale, la situation actuelle des langues et littératures romanes au sein de leur espace culturel et en rapport avec les pays d’Europe centrale et orientale. « 

Retrouvez l’annonce complète avec les modalités de participation et d’inscription, ici.